Le Forum de la RAF

Protection et défense active des animaux
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guide de l'ALF!!! A lire absolument

Aller en bas 
AuteurMessage
cubik
Bavard
Bavard
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Guide de l'ALF!!! A lire absolument   Mer 10 Jan - 18:54

A TITRE D’INFORMATION

Introduction

Avant que vous preniez position sur ce type d’action, lisez attentivement ce guide dans son intégralité. Relisez-le ensuite. À plusieurs reprises si besoin est. Vous devez tout connaître avant de choisir votre camp.

Qui sont les activistes ?

Ils agissent directement pour arrêter la souffrance animale en prenant des risques au plan juridique (amendes, perte des libertés individuelles .). L’action directe est illégale et à pour but finale la libération animale. Les sauvetages d’animaux de laboratoires par exemple et le sabotage économique sont les actions les plus courantes. A cause de son caractère illégal, les activistes agissent dans l’anonymat et il n’y a pas de structure formelle : ni bureau, ni membres, ni leader, ni journal officiel. Ils opèrent au sein de cellules indépendantes (donc inconnues les unes des autres) composées de 1 à 10 membres.

Sabotages économiques

C’est une méthode qui provoque des dommages ou la destruction des biens utilisés pour torturer ou exploiter les animaux. L’objectif est de causer un maximum de pertes financières et de faire baisser le remboursement des dommages infligés par l’assurance : en faisant grimper son prix l’exploitation animale devient déficitaire et finit par disparaître. De plus en plus de personnes utilisent cette technique. Un fourreur ne peut continuer à travailler si ses fenêtres sont en permanence cassées ou si son magasin est pillé. Bref historique du sabotage économique Tout a commencé au milieu des années 60 quand un petit groupe décida d’arrêter la chasse aux renards. Leur idée était de s’interposer entre les chasseurs et les renards. De plus en plus de militants les rejoignirent et ils sabotaient les fusils et les voitures des chasseurs. Un peu plus tard un laboratoire a été brûlé. La bande de Mercy était née. R. Lee et C Goffman se firent arrêtés en cassant un laboratoire. Alors qu’ils étaient en prison l’action directe était de plus en plus soutenue. Un peu plus tard, le sabotage économique a permis de détruire l’industrie de la fourrure en Angleterre.

Est-ce que l’action directe marche ?

Susan Paris, présidente du groupe pro vivisection Américain pour le Progrès Médical (APM), admet que l’A.L.F. a eu un impact important sur l’industrie de la vivisection. Elle écrit « à cause des terroristes qui agissent pour les droits des animaux comme Coronado, des recherches cruciales ont été suspendues. » L’argent destiné à la recherche est maintenant dépensé à la sécurité et à l’assurance. De jeunes chercheurs prometteurs abandonnent leur carrière dans ce domaine. Si le nombre de raids dans les élevages augmentaient, l’industrie concernée serait dévastée et ils arrêteraient d’augmenter le nombre d’animaux par peur de perdre leur investissement.

Comment choisir sa cible ?

L’annuaire téléphonique est l’outil le plus simple et le plus facile pour trouver les adresses des tortionnaires. La plupart des magasins de fourrures, bouchers, abattoirs, restaurants, associations de chasse est sur les pages jaunes. Quand vous roulez en voiture, ouvrez l’oeil, vous pourrez trouver des cibles. Certaines cibles étaient inconnues avant qu’une action n’en soit l’objet. Pour être efficace la cible doit être frappée plusieurs fois, mais soyez très prudent n’y allez pas à la même heure et le même jour : la police ou d’autres personnes (comme les Renseignements Généraux habillés en civil) pourraient vous y attendre. Après chaque action, le niveau de sécurité peut être augmenté (pertes à ces lourds investissements). À chaque sortie, faites le maximum de dommages. L’argent permet le développement des entreprises. La multiplication des raids entraîne la baisse de leur profit et à terme leur disparition. On touche là le point fondamental : épuiser la capacité financière de l’entreprise. Le sabotage économique marche et les entreprises le savent. Rappelez-vous d’une chose importante, le sabotage économique peut et doit être fait par n’importe qui. Il n’y a pas de personne plus capable que d’autre. Quand vous entendez qu’un labo a été touché ça n’a pas été fait par des professionnels, mais par des gens normaux qui risquent leur liberté pour sauver la vie d’un animal. Tout nécessite de la confiance en soi et de l’expérience. Commencez par de petites actions et petit à petit vous pourrez en faire des plus importantes. Ne laissez JAMAIS quelqu’un vous décourager. L’action directe sauve des vies : c’est un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cubik
Bavard
Bavard
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Guide de l'ALF!!! A lire absolument   Mer 10 Jan - 18:56

CHAPITRE I

LE MODE DE VIE DES MILITANTS L’A.L.F.

L’alimentation

Bien qu’il soit acceptable d’être à la fois végétarien et activiste de l’A.L.F., pourquoi ne pas simplement devenir vegan et ne participer à aucune exploitation animale. Il est difficile de justifier le fait de supporter l’industrie du lait, en buvant du lait et en mangeant du fromage, quand il y a des activistes de l’A.L.F qui s’acharnent à brûler des camions transportant le lait. Chaque verre de lait ou part de fromage se traduit par des millions de vaches laitières souffrant inutilement, tout comme des millions de veaux qui ne sont nés que pour devenir de tendres steaks de veau pour quelques mangeurs de chair. Être vegan n’est pas difficile. C’est plus sain pour vous, c’est mieux pour l’environnement, et cela sauve des vies animales. Il y a de nombreux bouquins pleins d’informations. Si vous avez la volonté de risquer votre vie et votre liberté pourquoi ne pas commencer par le plus facile pour la libération animale : devenez vegan.

Les drogues et l’alcool

Pendant que vous serez actif dans l’A.L.F, il est préférable de rester sobre. Les drogues n’ont aucun véritable avantage, mais ont beaucoup d’inconvénients. Elles abaissent votre potentiel, déforme votre jugement, ralentissent vos réflexes et donnent à la police plus de raisons de vous arrêter. L’argent que des gens peuvent dépenser dans les joints et la dope pourrait être mieux dépensé pour acheter de la peinture ou des talkies walkies de bonne qualité par exemple. Le dernier problème mais extrêmement important est le fait que la plupart des drogues et alcools ont été testés intensivement sur les animaux. Un activiste de l’A.L.F qui souhaite rester hors de prison ne devra jamais mener d’action sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool, de plus il ne pratiquera pas d’autres activités illégales. Rappelez-vous que ce qui est en jeu ici est la vie des animaux, et non pas planer ou être ivre.

Les capacités physiques et la stabilité mentale

Les véritables défenseurs des droits des animaux se battent pour la libération totale de tous les animaux. Mais tous les activistes ne sont pas capables d’être activistes de l’A.L.F.. Beaucoup de personnes expriment le désir d’en faire plus, mais le désir ne veut pas dire qu’ils en aient la capacité. Prenez le temps de faire une HONNETE évaluation de vous-même. Être un activiste de l’A.L.F peut vous épuiser moralement et physiquement. Vous devez vous maintenir en bonne santé et en bonne forme. Concentrez-vous sur le développement de vos capacités physiques dont vous pourrez avoir besoin. Courir, grimper, transporter de lourds outils et d’autres taches physiques sont indispensables pour certaines actions. Vous devez identifier vos faiblesses et savoir si vous pouvez suffisamment les améliorer ou les vaincre. Vous devez réaliser que l’action directe est illégale. Donc toute personne étant impliquée dans l’A.L.F. est un criminel. Vous devez commencer par réfléchir comme un criminel. Entraînez-vous en élaborant des plans dans votre tête et cherchez des solutions aux éventuels problèmes. Apprenez à distinguer le stress naturel et celui qui vous dit que quelque chose ne va pas et que l’action devrait être avortée. Cette petite voix à l’intérieur peut souvent vous sauver. Après avoir réussi votre action, vous pouvez réagir de 2 manières : soit vous êtes sur un petit nuage et vous vous baladez avec un énorme sourire sur le visage, soit la paranoïa et le stress vous envahissent. Ces deux réactions sont dangereuses. Être sur un petit nuage peut devenir une dépendance et la paranoïa peut être dissuasive. Trouvez le juste milieu prenez un temps de repos si le stress commence à prendre le dessus sur vous.

D’autres problèmes

Il est extrêmement dangereux de mener une double vie et de tenter de se battre à la fois dans et hors du système. Laissez les groupes publics pour les droits des animaux être publics mais vous, vous avez un travail à faire qui nécessite l’anonymat et la discrétion. Observez votre mode de vie et réfléchissez aux choses qui pourraient créer des problèmes potentiels. Un autocollant « viande=meurtre » sur votre voiture pourrait attirer l’attention après une action. Dire en public "cet endroit devrait être brûlé" ou "ces animaux devraient être libérés" permet aux autres militants de se souvenir de vous comme un militant vegan « extrémiste ». Si vous voulez être la dernière personne à laquelle les gens pensent quand la police commence à poser des questions, parlez de l’action directe UNIQUEMENT avec les membres de votre cellule ALF.

Quelles attitudes face aux RG (Renseignements Généraux) et à la police

Planifier suffisamment à l’avance votre action vous permettra de travailler sur le long terme tout en menant une vie vegan, vous ferez des actions directes sans jamais être attrapé. 95% de votre succès sera dû à votre entraînement, vos compétences, votre plan et à votre bon sens. Les 5% restants sont simplement de la chance. Vous ne pouvez pas tout planifier ou vous entraîner pour chaque chose qui pourrait (et qui parfois arrivera) arriver pendant l’action, mais faites toujours de votre mieux pour limiter les aléas. En faisant des actions A.L.F., vous pourriez être un jour arrêté. Vous pourriez aller en prison. C’est la réalité. Si vous êtes un jour arrêté, ne faites JAMAIS de déposition vous impliquant ou impliquant quelqu’un d’autre. Ne répondez à aucune question simple ou innocente sur quoi que ce soit ou qui que ce soit. La police a de grandes compétences dans l’art de la manipulation et du mensonge. Ne croyez rien de ce qu’ils vous diront. Ils pourront vous dire "Nous savons déjà tout, alors pourquoi ne vous simplifiez-vous pas la vie et nous dire ce que vous savez." S’ils avaient véritablement quelque chose contre vous, ils n’auraient pas besoin de vous faire parler. Ne soyez pas intimidé par eux, quelles que soient les menaces. Garder le silence est votre droit constitutionnel, mais mentir à la police est illégal. Si vous sentez vraiment le besoin de dire quelque chose, un simple "JE N’AI AUCUN COMMENTAIRE A FAIRE" devra être la réponse à n’importe quelle question qu’ils puissent vous poser. Mais c’est toujours mieux de garder VOTRE BOUCHE FERMEE. Et rappelez-vous, les groupes de soutien de l’A.L.F. n’aident pas les prisonniers qui collaborent ou témoignent. Ne paniquez pas si la police ou les RG enquêtent dans votre quartier. Si vous êtes l’un de leurs suspects ils essayeront de vous faire peur en venant chez vous ou à votre travail pour vous poser des questions ou en demandant à vos amis, votre famille ou vos collègues certaines choses sur vous. S’ils viennent chez vous pour vous interroger, ne leur parlez pas, fermez juste la porte. Ils ne peuvent pas entrer sans un mandat d’arrêt ou un avis de recherche donc ne les laissez pas entrer. Beaucoup de personnes ont un respect infondé pour les RG. Ils ne sont pas mieux que la police, ils sont bien souvent pires. Ils sont bien entraînés et excellent dans le mensonges, ils sont vicieux, n’essayez donc pas de vous montrer plus malin qu’eux. Ne répondez jamais à leurs questions. Ne coopérez pas. Le mieux, pour ne jamais avoir affaire à la police ou aux RG, est d’être discret, habile, rigoureux et bien entraîné. La cellule ne doit laisser aucun indice, ne doit pas se vanter et doit toujours avoir un plan de secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cubik
Bavard
Bavard
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Guide de l'ALF!!! A lire absolument   Mer 10 Jan - 19:00

Suite du premier chapitre du guide

La sécurité

Vous ne devez jamais parler d’activités illégales au téléphone. Les téléphones peuvent être aisément mis sur écoute, donc ne supposez jamais que vous ne l’êtes pas. Appelez d’une cabine si vous devez appeler quelqu’un. Si vous devez recevoir des mails sensibles, vous devez créer d’un endroit public (cybercafés, bibliothèques.) une adresse mail qui n’est pas enregistrée à votre nom. Faites-les vous envoyer à cette adresse anonyme. La police peut poser un dispositif d’écoute où elle veut, il est donc préférable de rencontrer les membres de votre groupe dans des espaces publics où vous pouvez parler librement. Des centres commerciaux, des restaurants et autres espaces bondés qui sont de bons endroits pour se fondre dans la masse. Des micros peuvent être posés chez vous, dans votre voiture, et n’importe où ailleurs. Soyez donc prudent lorsque vous parlez. Ne devenez pas paranoïaque, mais soyez prudent. Après avoir mené une action vous pourriez avoir envie de contacter les médias pour la rendre publique. Si vous prévoyez d’envoyer un communiqué de presse, certaines précautions peuvent rendre votre communication sûre et sans risque. Votre message doit être bref. Ecrivez la totalité en lettre capitale sans courbe, ou vous pouvez utiliser une imprimante (qui n’a aucun rapport avec vous : ni la vôtre, ni celle de votre travail ou de vos amis). Lorsque vous avez fini d’écrire le communiqué de presse, photocopiez la feuille et photocopiez la copie. N’envoyez jamais les originaux, seulement la troisième copie. Bien évidemment, ne touchez jamais l’enveloppe (utilisez des gants), le timbre, ou la lettre. Ne léchez pas le timbre ou l’enveloppe (la salive identifie de façon certaine). Humidifiez-les avec une éponge. Envoyez-le d’une boîte aux lettre publique (qui n’est filmé par une caméra). Un dernier point, ne croyez pas les journalistes. Rappelez-vous que la seule chose qui les intéresse est un scoop, ils ne s’intéressent pas aux animaux. Ils vous vendront vous et les animaux plutôt que d’aller en prison. Il est préférable de ne faire confiance à personne en dehors de votre cellule.

Les preuves

Les empreintes de doigts, les empreintes de pas, les traces de sang, la salive, les cheveux, les résidus de terre les fibres de moquette/tapis, l’urine, l’écriture manuelle, les enregistrements vocaux et plein d’autres choses constituent des traces (commencement de preuve). Ne laissez aucune preuve à la police permettant de vous relier à la « scène du crime ». Faites attention à certaines choses comme les boucles d’oreille qui peuvent tomber pendant une action. Ainsi la police pourrait la comparer à celle que vous avez déjà. Il est impératif de ne pas faire d’action directe avec tout ce dont vous n’avez pas besoin (bijoux, documents personnels.). Videz toutes vos poches et sautillez pour vérifier que rien ne tomber. Ne gardez pas, chez vous ou chez des proches, de littérature militante ou quoique soit d’autre qui pourrait vous incriminer. Ce livret présenté à la Cour par la partie civile pourrait être très mauvais pour votre défense. Essayez de mettre toute chose suspecte (outils, littérature, photos) chez une tierce personne qui n’est pas connue dans la cause animale et qui n’est pas impliquée dans de l’action directe. Payez en liquide pour tout achat destiné à l’action directe (outils, vêtements, gants, peinture.), afin qu’il n’y ait aucune trace. Si vous vivez avec quelqu’un, réfléchissez à des raisons valables justifiant votre absence la nuit. N’ayez pas de réunion avec les membres de votre cellule chez vous. Ne donnez pas aux personnes avec qui vous vivez de raison de vous suspecter. Si vous sentez que vos parents, vos colocataires ou quelqu’un d’autre (y compris la police) suspecte quelque chose, vous devez ralentir la cadence pendant un moment et faire de l’action directe de manière discontinue jusqu’à ce les choses se tassent à un niveau raisonnable.

Les outils, les vêtements et l’équipement

Il y a du matériel qui vous sera indispensable. Les gants sont le plus important. Vous ne devez RIEN faire sans avoir mis vos gants. N’utilisez PAS de minces gants en latex car ils laissent toujours des empreintes. Utilisez des gants de travail en coton qui s’ajustent bien et qui ne coûtent pas plus de 5 euros, parce que vous devrez en acheter plusieurs paires. C’est une bonne idée d’amener avec vous une paire neuve de gants à chaque fois au cas où vous rencontreriez une opportunité en or de faire quelque chose, en ce sens vous serez toujours préparé. La tenue vestimentaire doit être adaptée au type et surtout au lieu de l’action. Si l’action se déroule en ville vous ne serez pas habillé de la même manière que, si vous allez en plein campagne libérer des poules. Dans tous les cas, l’action directe nécessite la discrétion donc le noir est requis. Pour la ville, mieux vaut être bien habillé (pour ne pas attirer l’attention). Habillez-vous différemment que d’habitude. Pour la campagne, une tenue de sport est l’idéal. Les sweats à capuche sont pratiques, la capuche peut être mise n’importe quand et elle devra couvrir une bonne partie de votre visage. Si vous savez qu’un endroit a une caméra vidéo, vous devrez couvrir la totalité de votre visage, avec une cagoule par exemple. Pour avoir l’air naturel ne vous précipitez pas dans les braderies et n’achetez pas les camelottes les moins chères et de mauvaises qualités. Les outils les moins chers ne sont pas les meilleurs. Un outil qui ne remplit pas sa fonction n’est d’aucune utilité. C’est aussi vrai pour les perceuses sans fil et les forets associés. Prenez une perceuse qui a un pack de batterie de rechange. Vous aurez sûrement besoin de quelques packs neufs pour faire certains travaux et les forets bon marché vous laisseront tomber. Si vous avez besoin d’utiliser une voiture pour votre action, elle devra être très fiable ; surtout pour transporter des animaux. Tous vos feux arrières, vos clignotants et vos phares devront être opérationnels. Votre véhicule ne devra porter aucun signe distinctif (autocollants...). Ne donnez pas à la police des raisons de vous arrêter. Pour des actions de grande envergure, évitez d’utiliser votre voiture. Vous pouvez cacher provisoirement votre plaque d’immatriculation avec de la boue par exemple.

Pour commencer

Ce que vous venez de lire peut vous donner envie de fuir, mais réfléchissez à la situation attentivement. Vous serez sûrement incapable de rejoindre une cellule déjà existante et pourquoi voudriez-vous le faire ? Si vous savez que certaines personnes sont impliquées dans l’action directe, vous pensez donc que cette cellule n’est pas étanche et que d’autres personnes et bien sûr la police doit le savoir aussi. Il est préférable de commencer tout seul. Cherchez des amis proches et de confiances, de vieux amis qui pourraient penser comme vous. N’approchez personne avant d’être sûr qu’ils diront oui pour travailler avec vous. Lorsque vous avez quelqu’un en tête faites une évaluation HONNETE de cette personne. Cette personne aime-t-elle répandre des rumeurs ? Est-elle stable mentalement et physiquement capable ? Pourrait-elle céder face à la police et donc vous balancer ? A t -elle des problèmes personnels qui pourraient interférer ? Choisir une équipe forte est fondamental alors ne vous précipitez pas. Lorsque vous avez une équipe de deux à cinq personnes, vous devez décider qui sera le leader. Cette personne n’est pas plus importante que les autres, mais lorsqu’une décision rapide doit être prise parfois il n’y a pas de temps pour la démocratie. Les premières actions de votre groupe doivent être très simples pour s’habituer à travailler ensemble. Quelques rendez-vous d’après actions peuvent être une bonne idée pour progresser (comprendre pourquoi ça n’a pas marché ou ça a marché). Au bout d’un certain temps, votre groupe aura de l’expérience et pourra travailler sur des actions plus importantes et plus difficiles.

Communiquer vos actions

Créez une adresse mail spécialement pour communiquer votre action et si possible supprimez-la une fois vos mails envoyés. Pour chaque action, une adresse mail différente. Envoyez chaque fois vos mails d’un cybercafé. Grâce à cette technique vous ne serez pas repérable, et on ne sera pas si c’est le même groupe qui a tagué le magasin de fourrure et qui a libéré des animaux destinés à l’abattoir. Le plus important est de déclarer vos actions sur www.directaction.info (site rapportant toutes les actions A.L.F. et autres groupes agissant illégalement pour la libération animale à travers le monde). D’une part, en déclarant votre action vous montrez qu’il y a des gens qui passent à l’acte contre la souffrance animale en France et d’autre part plus les actions seront déclarées plus les activistes de l’A.L.F. seront « protégés ». En effet les gens penseront « il y a tellement d’actions que ce ne peut pas être que cette personne. ». De plus en lisant les communiqués ça peut donner des idées à certaines personnes. Notre expérience nous prouve que de nombreuses actions ne sont pas communiquées. Pour la déclarer il suffit d’envoyer un mail à info@... en précisant au moins le lieu, la cible, la date et le type d’action (tag, casse, libération.). L’idéal est d’envoyer le communiqué en français et en anglais, si vous ne parlez pas anglais envoyez-le seulement en français (ils le traduiront). Le communiqué paraîtra quelques jours plus tard. Si vous avez le temps envoyez-le sur les groupes de discussion. FAITES TRES ATTENTION si vous envoyez des photos ou une vidéo de votre action. Le modèle et la marque de votre appareil photo est « collé » à la photo. Donc soit vous achetez un appareil qui ne sert qu’à ça (personne en dehors de votre cellule n’a connaissance de cet appareil), soit vous effacez les caractéristiques de la photo avec un logiciel pour les photos comme Photoshop avant de l’envoyer.

Le chapitre II de ce manuel peut vous donner des tuyaux pour saboter, mais il y a plein de choses qui peuvent être faites et qui n’y sont pas. Rappelez-vous : un maximum de destruction, et pas un minimum de dégât ! Soyez efficace, soyez créatif et soyez prudent !!! Un seul objectif : détruire pour libérer TOUS les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cubik
Bavard
Bavard
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Guide de l'ALF!!! A lire absolument   Mer 10 Jan - 19:01

CHAPITRE II

COMMENT AGIR ?

La première moitié de ce manuel a été consacrée au mode de vie des membres l’A.L.F. ; la seconde moitié sera strictement dédiée au "comment". Retenez bien les astuces. L’information pratique que vous allez récolter dans cette partie pourra vous aider à faire des dégâts matériels considérables aux exploiteurs d’animaux. Frapper fort et souvent. Seuls les moyens les plus utilisés (pour faire perdre de l’argent aux vivisecteurs, bouchers, fourreurs et chasseurs) sont détaillés. En fait, dès que vous vous engagez sur la voie de l’action directe vous pouvez réfléchir à vos propres techniques pour causer des dommages à ceux qui torturent des petits ou grands animaux. Ci-dessous, vous trouverez 2 sortes d’action :

1. La première est la plus simple, et à la portée de tous : vous l’utilisez dès lors que vous êtes débutant. Elle nécessite moins de planification, d’équipement, d’argent et de soucis que la seconde.

2. La deuxième nécessitera plus de compétences spécifiques, de planification avancée, voire plus d’effectif, et des soucis plus importants.

En général, il est plus prudent d’agir en semaine en pleine nuit (vers 2h du matin), en particulier pour les actions en ville. En effet, il n’y a pas beaucoup de monde donc c’est plus facile. Si vous n’avez jamais fait d’action directe alors commencer obligatoirement par les actions les plus simples, afin de se tester soi-même et surtout sa capacité à gérer son stress. Si vous et votre cellule avez fait de l’action directe pendant un certain temps peut-être serait-il temps de vous consacrer à des actions plus importantes, efficaces et plus difficiles. La règle de base à ne jamais transgresser est : Commencez petit, et ensuite seulement faites des actions de plus grandes ampleurs. IMPORTANT : Dans le guide original en anglais, les talkies-walkies sont souvent évoqués et nous avons choisi de ne pas enlever les passages qui en parlaient. Cependant, vous devez savoir que les fréquences des talkies-walkies peuvent être accédées par la police. Donc toutes vos conversations peuvent être écoutées.

LES BASES

Boucher les toilettes
Coller les serrures (portes, cadenas, voitures.)
Peindre
Casser des vitres et des vitrines :
Sabotage de véhicule Voitures, camions et camionnettes sont les premières cibles pour le sabotage. Sans camions, les boucheries ne reçoivent pas leurs morceaux d’animaux ensanglantés. Les vivisecteurs ne peuvent pas aller au travail pour torturer des rongeurs sans leur voiture. Le lait ne peut pas être livré sans les camions-citernes. Les entreprises perdent de l’argent quand elles ne peuvent pas faire leurs affaires, et donc elles doivent louer des véhicules de remplacement. Elles doivent également payer pour réparer celles qui ont déjà été endommagées ou payer plus cher leur taux d’assurance si leur compagnie d’assurance rembourse les dégâts.

Incendies

Le feu est l’outil sans doûte le plus efficace. Il est utile pour détruire, mais peut être AUSSI dangereux pour vous. Rien ne fait plus de dégâts que ce que peut faire le feu (essayez donc de faire des millions d’euros de dégâts à un laboratoire avec simplement des outils manuels). Mais également, rien d’autre n’égale son potentiel pour infliger des blessures accidentelles graves jusqu’à la perte de vie à la fois pour les activistes et les passants. Les incendies, ça marche. Mais ceux qui l’utilisent doivent s’assurer qu’aucun animal (les humains inclus) ne sera tué par inadvertance. ASSUREZ-VOUS qu’il n’y a AUCUN être vivant dans tous les immeubles ou véhicules à proximité avant d’allumer une seule allumette. L’incendie criminel ne s’arrêtera pas au mur du laboratoire. C’est un crime sérieux. Si vous êtes attrapé, vous pourriez passer les prochaines années en prison, pensez-y. Soyez sûr de suivre de façon rigoureuse, toutes les précautions de sécurité. Ne racontez à personne vos exploits et ne laissez absolument aucun indice derrière vous !

Libération d’animaux

Permettre à un animal d’échapper aux tortures et de vivre sans être exploiter (par un laboratoire, une ferme industrielle, un éleveur ou par une ferme de fourrure) est l’objectif ultime de l’A.L.F.. Cela montre que les animaux ne sont pas des objets à la disposition des humains. Et que si des personnes continuent à les exploiter alors ils seront libérés et ramenés dans la nature ou dans une famille où ils pourront simplement avoir une existence exempte de douleur et de souffrances. Tout cela semble formidable, mais c’est généralement très compliqué à mettre en oeuvre. Ci-dessous vous trouverez quelques exemples. Fermes a fourrure : de juin à septembre, les animaux de fermes de fourrure ont une chance de survivre dans la nature. Cherchez et trouvez une ferme puis faites une reconnaissance du terrain d’implantation. Tout ce que vous avez à faire est de vous introduire et d’ouvrir les cages. Les animaux peuvent pour enfin retrouver leurs libertés. Certains ne survivront peut-être pas, mais ils ne seront pas dépecés vivants et ne finiront pas en col de manteaux. ASTUCES : portez des gants très, très épais car les animaux peuvent vous mordre ! Attendez-vous à ce que les animaux fassent beaucoup de bruit. Si la ferme est entourée de cultures, vous devez faire plusieurs trous sur le bas des clôtures afin quepar chaque animal puisse s’échapper. Elevages industriels : la plupart des fermes sont situés dans la campagne ainsi les règles urbaines ne s’appliquent pas vraiment. Vous devez connaître le nombre tout comme le type d’animaux que vous aller libérer. De même que toutes les routes, les ruisseaux et les chemins dans la zone d’action. Des guetteurs avec des jumelles avec de bons talkie-walkie postés, et un plan de fuite minutieusement préparé sont à prévoir. Les animaux que vous allez libérer peuvent être très bruyants alors soyez préparé. Vous devrez trouver une ferme refuge pour accueillir les animaux et leur assurer une vie en liberté. Le plan doit comporter deux équipes. La première va pénétrer à l’intérieur et, préparer les animaux pour le transport. Ceux-ci seront alors amenés à un point de ramassage sécurisé. C’est seulement à ce moment-là, que la seconde équipe présente avec les véhicules de ramassage pourra emporter les animaux. Dès lors, LA PREMIERE équipe peut retourner sur les lieux et détruire tout ou partie de la propriété et/ ou brûler les dispositifs des exploiteurs, les plus coûteux si possible (étables, véhicules agricoles, .). L’équipe peut aussi, selon les plans ou les aléas de l’opération partir avec la seconde équipe et les animaux. Assurez-vous que la seconde équipe arrive et parte le plus vite possible : les animaux sauvés doivent rester la priorité de la mission et doivent être libérés le plus vite possible. ASTUCES : les étables/granges sont rarement fermées à clef, et il y a moins de policiers en campagne. Mais attention : les fermiers ont des téléphones et des armes, alors ne pensez pas que ce sera très facile. Restez très prudents. Une nuit orageuse peut masquer une partie du bruit que vous engendrez, vous et les animaux, mais peut présenter quelques difficultés dans les déplacements : il faut y penser AVANT et intégrer ce paramètre dans vos plans.

Laboratoires :

Libérer des animaux d’un labo ou simplement saboter un labo est sans aucun doute l’action A.L.F. la plus compliquée. Ce type d’action demande beaucoup d’investissements, d’expérience et de temps. Lorsque vous êtes dans le labo prenez toutes les informations (dossiers, vidéos, dossiers clients, archives, disques dur des ordinateurs) que vous pouvez prendre. Si vous ne savez comment exploiter ces informations, envoyez-les anonymement à des personnes impliquées qui sont sérieuses, ou diffusez-les anonymement sur les forums de discussion pro animaux Détruisez tout ce qui a de la valeur et ce qui est vital pour le labo (ordinateurs, cages, instruments sophistiqués de torture.). « La vivisection est une fraude scientifique » Ce que vous avez besoin au minimum pour réaliser un raid dans un labo (en violet les informations nécessaires, si vous envisagez de libérer des animaux) : 1) Une parfaite connaissance du bâtiment en notant toutes les sécurités, alarmes, sorties, escaliers et l’endroit où se trouve l’animalerie. 2) La connaissance du nombre et des espèces d’animaux, et de l’état dans lequel ils sont (déjà expérimentés ? en quarantaine ?) 3) Les moyens pour neutraliser les serrures des portes (c’est-à-dire perceuses adaptées aux serrures, leviers, masses, etc.) 4) Un moyen pour mettre hors service les systèmes de sécurité 5) Des guetteurs avec des talkies talkie 6) Des boîtes ou des caisses pour transporter les animaux en toute sécurité. 7) Des véhicules fiables et adaptés au transport des animaux. Cool Un vétérinaire de confiance et compétent pour examiner et traiter les animaux après avoir été libérés. 9) Des foyers d’accueil fiables, attentionnés et consciencieux pour tous les animaux libérés 10) Imaginer tous les aléas possibles (si on se perd, si on se blesse, si quelqu’un est sur place.) 11) Prévoir un plan de secours en cas d’aléas 12) Un plan solide et ingénieux pour ne laisser aucune place à l’improvisation ASTUCES : soyez sûr de porter une tenue qui vous couvre intégralement (masques et gants sont fondamentaux). En effet étant donné que c’est un lieu fermé, tout ce qui peut tomber et toutes les traces que vous laisserez resteront. Le meilleur chemin pour pénétrer dans un labo n’est pas toujours l’entrée principale, pensez aux autres issues : les fenêtres ou même le toit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide de l'ALF!!! A lire absolument   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guide de l'ALF!!! A lire absolument
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un livre à lire absolument
» tutoriel : comment utiliser le forum, à lire absolument svp
» A lire absolument sur les montres connectées
» Informations diverses pour tous les utilisateurs, à lire absolument svp
» guide de l'automédication en ligne (Vidal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de la RAF :: Divers :: Le salon-
Sauter vers: